À propos de la performance Archéologie du Contemporain

 

Contexte géographique

 

Xi’An est l’ancienne capitale de la Chine sous la dynastie Qing. Cette ville à l’histoire multimillénaire renferme le fameux tombeau de l’empereur Qin Shi Huang : le « BiMaYong » (兵马俑, littéralement « Statues funéraires de soldats et chevaux »), armée d’argile composée de milliers de soldats et chevaux, datée de la fin du 3ème siècle avant J-C.

Aujourd’hui, Xi’An connaît comme toutes les villes de Chine un développement et une transformation d’une rapidité fulgurante. Sur des terres anciennement cultivées s’élèvent soudain des tours d’habitations de 30 étages. C’est sur l’un de ces sites en construction que débute la performance « Archéologie du Contemporain ».

 

Performance

 

Sur le site en construction, je prends à l’aide d’une pelle une motte de terre que je place sur une table préalablement munie de roulettes. Je place un petit texte rédigé en chinois : les personnes sont invitées à prendre un morceau de la motte de terre, à le placer au centre de la table puis à écrire l’histoire de cette terre sur une feuille de papier chinois que j’ai mise en place à leur droite.

 

La performance s’adresse à la population, aux passants que je rencontre sur mon chemin : je pousse la table à travers les rues suivant un itinéraire déterminé. Le parcours que j’ai choisi passe par 4 axes très contrastés :

1.   La rue du chantier est vivante, populaire, très fréquentée, surtout peuplée par des commerçants et des travailleurs du bâtiment.

2.   Je tourne sur une très large avenue dont le trottoir est bordé d’un coté par une vaste esplanade aménagée pour pratiquer le sport, de l’autre par une route 2x4 voies qui se divise et se surélève pour mener à un échangeur. Lieu de passages, les piétons ne s’y arrêtent pas.

3.   Je traverse ensuite le flot ininterrompu de véhicule pour rejoindre la station de métro d’où surgissent des gens d’autres quartiers. Leur compréhension de l’œuvre et leur participation est sensiblement différente.

4.   Je remonte ensuite vers le quartier dédié à l’art où je rejoins la galerie qui organise le festival. Ici le public est averti et amateur d’art.

 

Arrivée au centre d’art, je fais lire à haute voix l’histoire de cette terre. Cette lecture sera la seule et unique lecture de ce texte : je le roule ensuite sur un bambou et le scelle définitivement à l’aide d’un ruban rouge. La terre, elle, est cuite ultérieurement. Ces éléments deviennent les pièces d’archive de cette performance intitulée « Archéologie du Contemporain ».

 

Note 

D’après Larousse

Archéologie :

•     Étude des civilisations anciennes réalisée à partir des vestiges matériels d'une activité exercée par les hommes, ou à partir des éléments de leur contexte.

•     Selon Michel Foucault, analyse qui a pour objet de révéler le champ épistémologique, dans lequel les connaissances, envisagées comme formations discursives, trouvent leurs conditions de possibilité d'exister comme connaissances.