Au sujet de la performance The Witness Project (#1):

 

 

L’art est toujours un témoin de son temps, il reflète les caractéristiques d’une période historique. En ce sens, l’artiste est lui-même l’artisan d’une certaine forme de mémoire. Ici j’applique littéralement cette notion en me rendant témoin: en observant et en rapportant par écrit le plus fidèlement possible ce que je vois face à moi durant 24h.

 

La question du rôle, qui est récurrente dans mon travail, est ici traitée par un inversement du schéma attendu : en tant qu'artiste j'adopte la position du regardeur, tandis que le “spectateur”, lui, se retrouve sur scène, provoqué d’une certaine manière, incité à l’action.

 

Cartel apposé sur la vitrine:

 

 

THE WITNESS PROJECT

 

Je suis témoin en cet endroit pour une durée de 24 heures, du 31 août 2014 à 10h45 au 1er septembre 2014, 10h45.

Je suis en train d'écrire aussi fidèlement que possible ce qui se passe dans mon champ de vision.

Mon champ de vision est signalé au sol par le tracé à la craie.

 

Vous faites actuellement partie de l'oeuvre. Votre présence est rapportée dans mon écrit. Vous pouvez décider de partir ou de continuer à agir dans le dispositif.

 

Dans 10 jours, je ferai appel à ma mémoire pour réécrire ce dont je me souviens et considérer les traces laissées par cette expérience dans mon esprit.

​​

 

Nous connaissons une période trouble, difficile, chargée de tensions intercommunautaires, économiques, individuelles, internationales... Dans cette situation je ressens le besoin d’aborder la question d'implication (volontaire ou non), d'appartenance au monde, à une situation, au rôle que chacun joue quoi qu'il fasse.

Enfin, j'aborde la question de la trace, de ce que devient une expérience vécue après-coup, de la manière dont notre mémoire et notre esprit la traite et la stocke. Je constitue une documentation donnant à voir comment un message issu de la réalité est restitué en passant d'abord par le filtre de ma perception puis par celui de ma mémoire.

 

 

 

 

About The Witness Project

 

Art is always a witness of a certain time scale, which reflects the characteristics of a certain period of history. Hence, the artist is also witness himself. In this artwork, I want to do it literally, by watching and reporting what happen in front of me for 24h.

By doing it, I also inverse the common rule of artist and public : the artist adopt the position of viewer and incite the public to do actions.

 

My device invites passers-by to play their own role, to be aware of their own acts. Because the habits determine the most part of our behaviour, this artwork is about getting liberty by breaking the habits and be in control of one’s own actions or imagine different kinds of behaviour that are possible to adopt in the situation(s).

 

 

 

 

 

关于 目击者 项目

 

首先,艺术总是某个时间尺度的见证,这反映出一定时期的历史特点。因此,艺术家也见证了自己。在这件作品中,我想逐字的,通过观察报告24小时内发生在我面前的事件。

通过这样做,我也反转了艺术家与公众的通常规则:艺术家站在了观察者的位置,而公众被煽动起来做表演。

 

它也是一种监视的参照:监视视频和监视人。

 

这个作品的第二层是关于记忆。

在法庭上,证人所提供的证词往往取决于他的记忆。我想研究的是,真实的信息,其实是如何首先通过我们的认知,然后还经历了自然而然不可避免的被遗忘,才被记录在案的。

这是我的个人经验和集体记忆的问题。例如,因为我这一代的祖父母曾经历过战争,这段历史被祖父母们口耳相传给我们,所以这段历史对我们来说是具体的,可以理解的,和我们距离很近。但对于那些年轻父母的下一代,这段历史似乎已经是更抽象的悲剧。他们对战争可能再次发生的的恐惧不会比我们这一代人强。这一点可以看看极端右翼政党获得的票数来证实。这也是为什么我在疑惑记忆的影响作用(个人记忆与集体记忆)。

基本上,这个作品是在公共空间搭建出一个非常简单的布景(只需使用画粉笔标示出一个舞台)。此作品邀请来往行人自我发挥,有意识的行动。因为习惯是决定我们的行为最重要的部分,这个作品通过打破旧有习惯,对自己的动作控制,或作出各种可以想像出的行为动作,来体会自由(对这件作品和共同的生活而言都是)。